En collaboration avec Anne-Laure Lestage, commissaire d’exposition, l'association la réciproque propose une rencontre entre l’artiste plasticien français Grégory Cuquel et Blanka Gómez de Segura, artisan-potier espagnol et conservatrice du musée de la céramique basque d’Ollerias.
 

À partir de la collection du musée, Grégory Cuquel est invité à explorer une sélection d’objets utilitaires pour déplacer formes et usages vers des contextes en devenir, avec la complicité de Blanka Gómez de Segura.
 

Avec le soutien de l’association d’art contemporain COOP, nous vous invitons à découvrir la restitution de leur rencontre dans l’espace à vivre, JOANGI.

Brou, brou, brou, ha, ha, Brou, ha, ha¹ s’attache à raconter l’histoire d’un territoire et d’un savoir-faire ancestral. En réunissant un passeur de gestes - rigoureux - Blanka Gómez de Segura, et un compositeur de formes - aux mains sales - Grégory Cuquel, les pièces réalisées renouent avec un art de tous les jours qui navigue entre usage et contemplation.

[...]

Bavardages domestiques entre objets de terre et œuvres sur papier, les pièces à vivre de la maison de Jean Idiart, le propriétaire des lieux, offrent des terrains de discussions inhabituels. Dans la cuisine, les pots sont dressés. Par endroit, des morceaux de paysage, dessinés et collés sur papier, souvenirs désordonnés de rivières et de champs qui avoisinent la maison, poétisent l’espace et assouplissent les murs. 

Brouhaha collectif, ce projet a été initié durant le confinement. Il ouvre la voie d’un savoir-faire circulaire et égalitaire construit sur un schéma d’apprentissage et de proximité. À l’encontre des productions de masses néo-libérales, il nous rappelle l’importance du territoire, la force du sensible et nous montre la faisabilité de nouveaux modèles de productions et de diffusion à travers une démarche éco-sociale favorable à l’évolution de nos sociétés.

 

Commissariat d’exposition et texte (extrait)
Anne-Laure Lestage 

 

¹ Farce du Savetier, XVIème siècle : « Audin : Je prie à Dieu que le grant dyable Te puisse emporter. Le curé, habillé en dyable : 
Brou, brou, brou, ha, ha, Brou, ha, ha. Audin : Jésus, Notre-Dame ! Le Grant dyable emporte ma femme » source : cnrtl.

Brou, brou, brou, ha, ha, Brou, ha, ha

 

Exposition à quatre mains

Grégory Cuquel

Blanka Gómez de Segura

Commissariat Anne-Laure Lestage 

 

Du 11.10 au 31.01.21

à Joangi, Uhart-Cize

Visite sur rendez-vous

 

En partenariat avec l'association d'art contemporain COOP

"William Morris, un rebelle et une cause. La leçon des Arts & Crafts"

 

Par Chloé Braunstein-Kriegel, spécialiste en architecture, design et critique d'art

& Fabien Petiot, designer et historien de l'art

 

Conférence à deux voix

sur invitation de la réciproque 

à l'Ecole Supérieure d'Art Pays basque

Biographies

Experte reconnue dans les domaines de la création, Chloé Braunstein-Kriegel partage son temps depuis 2012 entre ses deux lieux de vie que sont Paris et Bangkok. Elle analyse depuis plus de trente ans les formes que prennent le design, du graphisme au produit, en passant par l’architecture intérieure, la scénographie, le mobilier et l’objet, avec une vision internationale... Elle intègre à son travail d’analyste l’architecture, l’art contemporain et la mode pour offrir une approche originale de la création et des secteurs connexes, qui témoigne de l'influence de ces domaines sur nos sociétés.

Chloé Braunstein-Kriegel intervient à plusieurs niveaux : critique de design pour la presse spécialisée, auteur de textes d’analyse, d'ouvrages monographiques et catalogues d'exposition, strategic design advisor, galeriste, commissaire d'expositions, conceptrice de workshops ou conférencière…

Fabien Petiot vit et travaille à Utrecht (Pays-Bas) où il fonde le studio Beau Travail en 2020, et poursuit ses activités entre la France et les Hollande. Il s’épanouit dans une approche multi-disciplinaire marquée par sa connaissance de l’histoire de l’art, la réalisation d’objets et d’espaces, et sa vision prospective des domaines de la production artisanale et industrielle. Designer, historien de l’art, scénographe, auteur, enseignant, concepteur de cycles de conférences et de workshops, consultant, commissaire d'expositions : son approche globale échappe à toutes catégorisations et se fonde sur des télescopages audacieux entre histoire, art, design et création au sens large, technique, économie et enjeux sociétaux...

Chloé Braunstein-Kriegel et Fabien Petiot fondent en 2019, The Polymathic, studio de recherche, de conseil et de création qui accompagne entreprises et institutions publiques et privées dans leur démarche culturelle et de recherche. Ensemble, ils ont publié Crafts. Anthologie contemporaine pour un artisanat de demain, aux éditions Norma (Paris) en 2018 où ils analysent le contexte de la pensée et la place de la production artisanale au plan international, au travers de la republication de 65 textes signés par des spécialistes chercheurs, auteurs et praticiens.

 

Pour en savoir plus : www.thepolymathic.com

la réciproque s'attache à questionner, et à sensibiliser les différents publics sur les sujets liés à la complémentarité de l'art, du design et de l'artisanat.

L' association invite Chloé Braunstein-Kriegel, spécialiste en architecture, design et critique d'art & Fabien Petiot, designer et historien de l'art, à construire une conférence pour les étudiants en prépa art et prépa design à l'Ecole Supérieure d'Art Pays Basque.

La grange de Joangi

 

PROJET DE RÉHABILITATION

Appel à projet citoyen dans le cadre du dispositif du budget participatif du département 64

Implantée dans la vallée de Garazi, au Pays basque, la maison d'hôte et résidence d'artistes Joangi, patrimoine navarrais du XVIIè est un lieu de création et d'exposition pour artistes, voyageurs et visiteurs.

Elle crée un dialogue de proximité entre la scène artistique contemporaine et un héritage traditionnel sur le territoire.

La grange a été pensée comme un acteur de la vie locale qui contribue à une économie créative et responsable et s’inscrit dans une dynamique durable au sein de la vallée de Garazi.

Ce projet a pour ambition de bénéficier : 

- aux artistes et artisans d'art qui souhaitent créer et produire un projet en lien avec le territoire.

- aux habitants, visiteurs, voyageurs qui souhaitent découvrir un patrimoine de manière authentique en puisant dans l'histoire d'un territoire.

- aux établissements scolaires et les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes par le développement de programme d’animation.

- aux collectivités locales qui souhaitent développer une dynamique autour de l’art et du patrimoine.

Photo logo.JPG